lundi 21 décembre 2015

On ne t'attendait pas là - un certain top 2015

Il faut croire que je ne vais plus poster là qu’une fois l'an, en souvenir du bon vieux temps.

Cette année, il y a eu pas mal de déceptions : inutile de s'y arrêter dessus.

En haut, on retrouvera Ezra Furman et son Perpetual motion people. J'avais adoré Day of the dog en 2013 et,à l'écoute du premier single, je fus d'abord en colère : que foutais ces synthés, ce son 80's, cet air détaché... J'étais sûr d'être déçu. Puis l'albume st arrivé. Pas si mal. Bien. Un peu trop 80's là. Drôle de mélange avec le doo-wop, la voix gueularde punk, ça ne se fait pas, drôle de compote. Et puis. Et puis. Et puis, écoute après écoute, la mayonnaise finit par prendre, elle gonfle, enfle, se lie : on comprend. Ezra réussit  un vrai album de 2015, jamais un album revival. Il a vraiment réussi son mélange improbable et grâce à quoi, je vous le donne en mille : grâce à d'excellentes compositions. Il aligne tube sur tube. Il ne doit y avoir qu'un seul titre un peu en dessous. C'estfrais, léger et consistant. On appelle ça un "grower", un album qui se bonifie écoute après écoute. Je dois en être à plus de 200, c'est vous dire s'il est devenu génial.
Après le fabuleux "Gay Singles" d'Hunx & his punx il y a quelques idées, y a pas à dire, les mecs en robe en ont !


En deuxième position, on change carrément de genre. On part sur le fleuve. Avec des branques doués. On part avec les dark dark dark en pleine crise existentielle. Un membre filme, et monte un superbe river movie, Flood tide. Et la B.O. sort, en 3 faces d'un double vinyle (la 4ème est une gravure sur la face). Le film est téléchargeable gratuitement une fois la B.O. achetée. Et cette B.O, instrumentale à l'exception du dernier titre, montre que le groupe tient bien au delà de la voix, pourtant superbe, de Nona Marie. Ambiance au piano à la guitare,à l'accordéon, à la porte de garage, c'est un étonnant voyage.
On peut l'écouter ici notamment : https://darkdarkdark.bandcamp.com/album/flood-tide-original-soundtrack


Je m'aperçois deux ans après que je n'ai jamais fini ce post,tiens. Je le laisse comme ça. Il y avait ensuite Esme PAtterson avec Woman to woman, Donnie Fritts - Oh my goodness, la Dave Rawlings machine, les Sonics, Royal Headache - High, Handmouth, Eilen Jewell et The Deslondes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire